Au creux de la pierre
Nous avons passé une semaine dans l’Abbaye de Montmajour. Dans les différents espaces, je jouais. Nous écoutions l’acoustique porter les phrases, épouser les timbres. Au bout de cette recherche, chaque mouvement avait rencontré son espace… Alors, nous nous installions, et mouvement par mouvement, nous enregistrions, là même d’où serait plus tard diffusé le son.